Tradition et mondialisation

Le phénomène Halloween devient de plus en plus populaire en Europe. Qui n’a pas été surpris de voir des personnes déguisées en sorcières, des monstres inoffensifs,  des enfants venant frapper à sa porte en vous demandant : « Des bonbons ou un sort ! », le 31 octobre ?

Cette célébration américaine trouve ses origines au Royaume-Uni et plus particulièrement en Irlande.

« All Hallow’s Eve », c’est ainsi qu’on nommait jusqu’au 16e siècle le 31 octobre, jour qui précédait la Toussaint. A cette époque le mot hallow veut dire « Saint » et Eve signifie « veille ».

Une hypothèse prétend que cette tradition viendrait de la fête celtique Samhain qui commençait le 31 octobre et durait 3 jours. Cette fête marquait la fin des moissons et l’entrée dans la période froide et sombre de l’année.  Les premiers jours de novembre étaient consacrés au recueillement, au souvenir. On rend hommage aux gens qu’on aime et qui nous ont quittés.

Si Halloween est une fête folklorique (costumes, déguisements), Samhain est une fête religieuse et spirituelle. Elle ressemble davantage à la Toussaint des Chrétiens.

Halloween a commencé a être fêtée aux Etats-Unis vers 1870, lorsque les premiers Irlandais ont émigré. Après quelques adaptations, elle est devenue la fête que nous connaissons aujourd’hui.

Dans le monde lusophone, Halloween se traduit par Dia das Bruxas, littéralement Le Jour des Sorcières.

Laisser un commentaire

4 × trois =

Fermer le menu